Le mal sur terre

Comprendre, éviter, s'en sortir: le Diable – Satan – Le malin et les esprits maféfiques sur terre

Athées

Le mal sur terre frappe tout le monde y compris les athées.
Vous trouverez ci-dessous des solutions pour vous débarrasser du mal, même si vous pensez que le diable-lucifer-satan-les démons n’existent pas.

Le rejeter:
Que vous ayez décidez de l’accepter ou non, vous pouvez décider de le rejeter, de le nier.
Son mode opératoire est connu: tentation et séduction. refusez ces derniers et restez vous-mêmes !
En toute rationalité, vous êtes probablement victime de faits aléatoires: n’accédez pas à des superstitions stupides.

Dialoguer-négocier:
On ne discute pas avec le mal, on le rejette purement et simplement.

Le combattre:
C’est un choix, mais pour aller au combat, il faut être armé. Selon l’attaque, vous devez jauger si vous êtes en force pour cela.
Un combat rationnel, athée peut se concevoir à condition d’être fort et bien entouré. L’isolement social peut vous conduire vers une pathologie psychiatrique ou l’aggraver.
Vous pouvez toujours consulter un Psychiatre pour objectiver les choses ou prendre le chemin de l’église-le temple-la mosquée.
Si vous prenez l’option de consulter un voyant-medium ou apparenté, méfiez-vous car cette solution peut s’avérer contre productive. Aide: http://sosparanormal.free.fr/

Humour et dérision:
Prendre le contrepied est de nature à mettre en fuite les esprits malins. Leur mode opératoire ne prend pas sur vous et ils décampent comme des voleurs.
Cette approche a également le mérite de vous rééquilibrer psychologiquement.

Identifier la cause:
Une attaque du mal peut avoir une origine précise. Dans ce cas, vous devez passer en revue raisonnablement ce qui peut en être la cause.
N’oubliez pas que la tromperie est une ruse du diable et que vous pouvez accuser à tort, alors réfléchissez bien !
Peut-être qu’en vous ouvrant légèrement aux causes identifiées par les religions, vous pourriez trouver LA CAUSE.
Bien entendu, une fois identifié, il faudra l’exclure avec fermeté.

 

 

 

Copyright © 2019 Le mal sur terre